► la colonie de vacances de Plainartige  - page 1/2 -
 

A) l'Association " la colonie de vacances "

Cette colonie de vacances était gérée par l'Association " la colonie de vacances " . Cette association existe toujours aujourd'hui, elle a eu 100 ans en 2011.

Pendant longtemps son siège fut situé rue Neuve Saint Etienne à Limoges, près de la cathédrale, pendant de nombreuses années les colons y passaient la "visite médicale" avant de partir à Plainartige.

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

                                    "  cliquez sur le cliché pour l'agrandir  "

 

           rue Neuve Saint Etienne, à droite de la croix, la maison où se trouvait le siège de l'Association " la colonie de vacances " En face se trouvait l'orphelinat .

 

la même maison ! c'est dans cette maison que se trouvait aussi le bureau de l'abbé PATIER, puis plus tard celui de l'abbé FAYAUD . Derrière la maison il y avait un autre bâtiment en longueur, aujourd'hui disparu , c'est dans ce bâtiment que les colons passaient la visite médicale . ( source d'un ancien colon, années 40 )

 

 

document envoyé par Marcel Longue du site de la cité de l'enfance de Nieul

https://site.google.com/site/citedelenfancenieul/home

           toujours la même maison, mais vue de la Cathédrale.

 

 

l'orphelinat, qui se trouvait en face de la maison de la colonie de vacances

                 impossible de ne pas mettre une vue de la Cathédrale de Limoges

 

Aujourd'hui l'Association a déménagé et son siège se trouve dans un lieu plus moderne.  

Avant qu'elle ne devienne laïque, les oeuvres catholiques de Limoges, par l'intermédiaire de l'abbé PATIER d'abord, puis de l'abbé FAYAUD ensuite, ont envoyé à Plainartigue des milliers d'enfants. - A la fin des années 30 et au début des années 40 c'est des séminaristes qui encadraient les enfants. - En régle générale il est très fréquent , lorsque l'on consulte des photographies de la " colo " d'y voir un homme d'église .

L'Association  " la colonie de vacances " a cédé  le domaine de Plainartige en 2000 à la cité des insectes de Nedde, qui la même année, l'a revendu à des particuliers. (voir la page " situation / histoire) .  Pendant un peu plus de 60 ans, les enfants auront peuplé cette demeure, son parc, les bois et chemins alentours.

 

B) le manoir de Plainartige :

                                    le dessus de la porte d'entrée du manoir

 

                                                    le manoir vue de la route

 


Les clichés de 1954 et 1955, ont été envoyés par Daniel VARGEL

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

photo de groupe en 1954 " cliquez sur la photo pour l'agrandir "

 

photo souvenir sur le perron du manoir en 1954

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

 

les noms nous ont été envoyés par Jean Beauvais

cliquez pour agrandir

en 1955 " cliquez sur le cliché pour l'agrandir "

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

beaucoup de photos ont été prises sur ce perron  (1955) cliquez sur la photo pour l'agrandir

   

en 1955, toujours avec la présence des hommes d'église

 

en 1955, on remarque qu'il y a des "grands" étaient-ils colons ou autre chose ?

 

   

(1955) un petit groupe part en ballade ...

 

ce groupe de colons en 1955 écoute ou regarde quelque chose ......

 

que font ces deux garçons avec ces droles de coiffure ... ?

 

 

à identifier

 

cliquez pour agrandir

cliquez sur la photo pour l'agrandir

   

3 jeunes à coté d'un des lions du manoir

 

à gauche : Abbé Roger RIBIERE directeur de la 2eme série .

A sa droite le Pére Van TONGREN , un Prêtre hollandais.

 

   

année 1955 sur les marches du perron

 

jeux et déguisements divers

 

   

toujours des jeux en 1955


 

 

idem, le déguisement semble être à la mode


 

 

 

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR L'AGRANDIR ( cliché envoyé par Gilbert BRETONNET )


CLIQUEZ POUR AGRANDIR

                                       Cliquez sur le cliché pour l'agrandir 

cliché envoyé par Gérard SIMONNEAU : C'est une photo qui doit dater, soit de 1960, soit de 61 ou 62.  

C'est normalement l'Abbé Ducoux au milieu.
 Gérard Simonneau est le 2ème, en partant de la droite, à côté du moniteur, au 3ème rang.
Je garde un magnifique souvenir de ces années de colo, des batailles de collerettes, des films de

Tintin, images par images. Jean-Marie CUZOL figure au 2eme rang, le 3eme assis à partir de la gauche. 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

                                            Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Point vert = Christian Gougnaud point blanc = Richard Mariotte
point rouge = Daniel Faure « Cliché datant du milieu des années 60 »

 

 Daniel FAURE et son frère Patrick dans les années 60

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

                                               cliquez sur la photo pour l'agrandir

point vert , = Christian Gougnaud, bleu = Jean-Pierre Bernard, jaune = Patrick Faure, rouge = Daniel Faure 

 

cliquez sur la photographie pour l'agrandir

  début des années 60, des colons avec l'abbé et des moniteurs -cliquez sur la photographie pour l'agrandir- (photo transmise par Jean-Pierre Tallet)

 

  

           " collection abbé Warein "

     

            " collection abbé Warein "

 

           " collection abbé Warein "

 

          " collection abbé Warein "

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

 "cliquez sur la photo pour l'agrandir"  des colons s'amusent dansle bassin du parc

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

"cliquez sur la photo pour l'agrandir"   - les enfants coté parc -

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

 "cliquez sur la photo pour l'agrandir"  le manoir vu du parc 

 toujours le manoir vu du parc : sur la gauche, en regardant la photo, au fond du parc, une sapinière permettait des réunions entre colons à l'abri des regards, combien de messes basses se sont tenues ici, combien ( pour les grands ) de premières cigarettes ? - Je me souviens dans les années 67/68 y avoir imaginé à la tombée de la nuit, des aventures dignes des plus grands héros !

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

                 "cliquez sur la photo pour l'agrandir" - selon les époques ce bâtiment a servi de dortoirs, de cuisine, de remise ...........

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

le bâtiment principal du manoir vu de la route .  ( cliquez sur la photo pour l'agrandir )

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

façade du manoir coté parc. On remarque à la fin des années 70 que les 2 lions qui ornaient le perron ont disparu .......    "cliquez sur le cliché pour l'agrandir"

 

   la route si souvent empruntée pour des ballades. - on devine les grilles du manoir -

 

un dortoir de la colo en 1954

un dortoir ! en l'état je ne sais pas si il se trouvait dans le bâtiment principal ou dans un autre bâtiment . Je sais qu'en 67 ou 68 nous dormions dans le bâtiment principal ( le manoir ) mais je n'ai aucun souvenir de sa composition .

 

             toujours un dortoir

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

sans doute le réfectoire , au vu des boiseries c'est dans le bâtiment principal ! " cliquez sur la photo pour l'agrandir "

 

- la même salle vue sous un autre angle ? une autre salle ? -

Dans une salle du manoir de plainartige , les jeunes colons lors d'un repas en 1978 ou 1979 ( © photo colonie abbé WAREIN )

  

les jeunes colons lors d'un repas en 1978 ou 1979

 

                                       - Le réfectoire de la colonie à la fin des années 30 -

                - il faut savoir que c'est à la fin des années 30 que la colonie de vacances de Plainartige a été créée . La famille à qui appartenait le domaine ( vraisemblablement monsieur le comte Marie Henri Lefrançois des Courtis de Montchal et son épouse ) le céda à l'association " la Colonie de Vacances "

Les oeuvres catholiques de Limoges permirent à beaucoup d'enfants de partir en colo à Plainartige . Des prêtres, abbés, séminaristes,  durant de nombreuses années, eurent en charge les jeunes colons. Il y eu même ce que l'on appelait durant la 2° guerre mondiale " le Village des Jeunes, ou, les jeunes travailleurs " qui avait été mis en place par l'abbé Armand PATIER .

Beaucoup plus tard, la colonie devint laïque, les prêtres laissèrent la place aux moniteurs et monitrices ! Puis au milieu des années 90, avec les nouvelles normes sécuritaires ou autres, il ne fut plus possible d'accueillir les enfants .........   

Les grands cèdres du parc sont toujours là, les cris d'enfants résonnent encore parfois dans la mémoire du domaine de Plainartige, et même si cela fait longtemps que l'eau ne coule plus dans le bassin, il n'est pas difficile d'imaginer qu'ici, durant un demi siècle ............................ 

 

                             - cliquez ici ► pour aller page 2

Suite

PLAINARTIGE | colodeplainartige@orange.fr