l'Église de Plainartige, église paroissiale de la Nativité de Saint JEAN ( et ou ) Saint JEAN BAPTISTE. 15° ou 16° siècle . Dépendait des Chevaliers de Malte . Archiprêtré de Chirouze .

 

Au Moyen âge, surtout pendant les croisades, on vit apparaître plusieurs ordres religieux qui se consacrèrent à combattre par les armes, les "ennemis des Chrétiens". Plusieurs de ces ordres étaient en même temps à vocation hospitalière. Tous ces ordres disparurent après avoir rempli avec plus ou moins de succès l'objet de leur fondation.

L'Ordre hospitalier de St Jean de Jérusalem.

Avant la première croisade à Jérusalem, entre 1048 et 1063 un hôpital est fondé par de riches marchands amalfitains pour secourir les pèlerins au monastère Sainte-Marie des Latins. Il est confié à des bénédictins, mais après la prise de Jérusalem par les Croisés le 15 juillet 1099, un second hôpital devient nécessaire. Un nommé Gérard, supérieur du monastère Ste Marie des Latins, le fonde vers 1080, et s'affranchit de la tutelle bénédictine pour adopter une règle augustinienne. Son ordre hospitalier de St Jean est reconnu par une bulle du pape Pascal II du 15 février 1113. Le maître hospitalier Raymond du Puy transforme l'ordre charitable en ordre militaire en 1137. Le pape Innocent II attribue aux Hospitaliers le drapeau à croix blanche en 1130 pour les différencier de l'ordre militaire des Templiers qui portent la croix rouge. Ils escortent les pèlerins. Trois catégories de frères, les chevaliers, peu nombreux, les sergents, et les prêtres. Les chevaliers sont des nobles fournissants leur armement et chevaux. Les prêtres sont exempts de rôle militaire.

Le rayon d'action s'étend par la suite. Les premières maisons hospitalières limousines datent de la fin du XIIe siècle. Avant la disparition des Templiers en 1307 il existe 24 maisons hospitalières en Limousin. ( source Grandmont page perso )

Plainartige était une maison Hospitalière !

 Notes de l'Auteur : si cette église est très ancienne, 14 / 15 eme siécle, elle a bien sûr, au fil du temps qui passe, fait l'objet de réparation et d'actualisation !

par exemple il se trouve dans l'église un motif ornemental qui représente un coeur embrasé, une ancre de marine et une croix catholique .

 c'est une représentation allégorique catholique, ce travail se situant milieu / fin du XIX° siècle . Le cœur embrasé ,l' ancre et la croix étant des symboles catholiques .

en remontant plus loin, aussi à titre d'exemple, on trouve un inventaire des églises de Haute-Vienne qui fait mention de celle de plainartige (plénartige) datant du 30 pluviose an V ( an V du calendrier républicain , correspondant aux années1796 et 1797 du calendrier grégorien. Cet an a commencé le 22 septembre 1796 et s'est terminé le21 septembre 1797, et qui décrit cette église de plénartige comme étant en mauvais état !

 

l'église photographiée le 03 juillet 2011 ( JLH )

Avant de passer aux photographies et documents anciens, voici un beau cliché récent ( juillet 2012 ) de l'église, juste avant d'arriver à l'entrée principale du manoir de Plainartige . ( photo JLH )

 

au premier plan un bâtiment du domaine, puis en prolongation, l'église . ( années 30 / 40 )

 

la porte d'entrée en février 2013

 

vue rapprochée de la cloche en février 2013 (©JLH)

en arrière, l'église Saint Jean de la Nativité

IDEM à la précédente mais vue de plus loin

 

 

l'église vu du coté sud

l'église vue du coté SUD

  

VUE " coté nord "

un pan de mur vu du coté NORD

 

 

on distingue au centre, un Blason ( qui reste à identifier ) église de Plainartige ou église de Nedde ?

 

en février 2013 (©JLH)

 

église du domaine de Plainartige

© photographie MACROBERT ( panoramio )

        Eglise paroissiale de la Nativité de Saint JEAN ( et ou ) Saint JEAN BAPTISTE. 15° ou 16° siècle . Dépendait des Chevaliers de Malte . Archiprêtré de Chirouze . ( voir le document ci dessous )

  


 

 

PLAINARTIGE | colodeplainartige@orange.fr